Parmi les nombreux atouts du château du Grand Jardin, le site se distingue par sa collection de buis, qui, depuis juin 2018, est devenue “Collection Nationale”, label attribué par le Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées (CCVS).

Cette collection rassemble, aujourd’hui, 153 variétés,
représentées par ses 533 pieds de buis.

Implantée dans le parc pittoresque à l’ombre des grands arbres, en bordure d’allées, cette collection se propose de vous faire découvrir le buis comme vous ne l’avez jamais vu !


Le buis au château du Grand Jardin

Végétal le plus présent et le plus varié botaniquement et formellement dans les jardins :

Dans le jardin d’esprit Renaissance :
Ce sont en effet 2 kilomètres linéaires de haies de buis et 193 topiaires de buis que l’équipe des jardiniers taille chaque année !
Les parterres sont « dessinés » par des haies et broderies de Buxus sempervirens ‘Suffruticosa’ et ‘Elegantissima’. Boules, boules sur tige, triples boules, cônes et spirales ornent ses parterres en les rythmant et en leur donnant du volume. Ce sont les fameuses topiaires**, qui ont fait la renommée des jardins Renaissance (XVIe siècle) et Classique (XVIIe siècle).
Sur les murets bordant l’allée d’honneur, des boules en pots soulignent la perspective.
Quant au labyrinthe, il est composé de 252 pieds de Buxus sempervirens ‘Rotundifolia’.
Dans le parc pittoresque :
Implantés aux côtés des arbres remarquables, des Buxus bicentenaires rythment la promenade dans le parc. Pour les mettre en valeur, ils ont été taillés en forme de grotte, de gloriette, de topiaires géantes animalières, de voûtes et d’alignements au plus près des allées.
À l’automne, leur beau feuillage vert foncé persistant, avec celui des ifs, sert de toile de fond au spectacle multicolore des grands arbres jaunes (comme les ginkgos), rouges (à l’image des cyprès chauves ou des liquidambars).
C’est également dans le parc que l’on peut se rendre compte que le buis est un arbuste exceptionnel, qui, à l’état naturel, peut mesurer jusqu’à 6 mètres de hauteur ! (à découvrir près des pivoines et des alcôves du parc).

La collection de buis

Véritable sanctuaire du buis, le château du Grand Jardin abrite également une collection de buis, composée principalement de Buxus sempervirens et Buxus microphylla. Depuis 2010, et confortée en 2015 pour une nouvelle période de 5 ans, cette collection était labellisée par le Conservatoire des collections végétales spécialisées (CCVS) « collection agréée ».

En juin 2018, le CCVS lui reconnaît le niveau de “Collection Nationale” de part l’évolution régulière du nombre de taxons***, le suivi et la tenue de l’inventaire ainsi que la qualité de la conduite et de l’entretien des plantes, assurant ainsi la pérennité de la collection.

La constitution de la collection

Sous l’égide d’Hubert Puzenat, architecte des jardins et spécialiste du buis, la collection s’est constituée peu à peu grâce à des dons, échanges ou achats de plants auprès de pépiniéristes et collectionneurs belges, français ou suisses, ainsi qu’auprès de la Ville du Touquet Paris-Plage.

Une collection… Pour quoi faire ?

L’intérêt d’une collection est de montrer et de mieux faire connaître un végétal, d’en assurer la conservation ou la multiplication pour apprendre. Il s’agit de la mise en valeur et de la protection d’un véritable patrimoine vert, de connaissances et savoir-faire qui lui sont liés.

Le CCVS, créé en 1989, s’est donné pour missions de :

  • encourager la conservation des plantes peu communes ou peu connues et, en particulier, développer la constitution de collections végétales spécialisées
  • favoriser la connaissance et l’enrichissement du patrimoine végétal et, en particulier, encourager l’introduction et la multiplication des plantes peu disponibles
  • étudier les plantes peu communes et faire connaître les informations nouvelles les concernant
  • valoriser des collections de végétaux, avec l’aide des scientifiques, pour la conservation, la recherche et l’éducation
  • Parmi ses actions, l’association recense et évalue, en leur accordant un label, les grandes collections végétales à vocation botanique ou horticole.

source : www.CCVS-france.org

Il existe des collections de buis en Europe (Belgique, Hollande, Grande Bretagne, Allemagne), aux Etats-Unis et au Japon.


Le suivi technique et scientifique

À son arrivée au château du Grand Jardin, le nouveau pied de buis sera mis en « nursery », où il recevra les bons soins des jardiniers : ombré, protégé du froid, avant d’être replanté dans la collection après, parfois, plusieurs années d’attention particulière.
Chaque variété ou cultivar**** est représenté par trois à quatre individus. À la différence des topiaires et des carrés du jardin Renaissance, les buis de la collection ne sont pas taillés, afin de conserver leurs caractéristiques naturelles.

Dans le parc, la collection est divisée en îlots, visibles depuis les allées.
Un étiquetage selon les codes internationaux en vigueur est mis en place.
Un inventaire de la collection, élaboré selon la charte des collections du CCVS : numéro d’inventaire, nom botanique, nombre de pieds et date d’entrée dans la collection, permet d’identifier et de classer chaque individu.
Pour le suivi et le contrôle de son évolution, l’actualisation de la liste alphabétique est adressée périodiquement au CCVS.
Enfin, il existe un herbier, consultable sur place et sur demande.

Info + : les végétaux parlent latin !

Voici comment s’y retrouver dans la nomenclature botanique.

Le nom d’un végétal est constitué de plusieurs éléments qui précisent son identité :

  • sa FAMILLE : BUXACÉES
  • son Genre : Buxus
  • son espèce : sempervirens
  • sa ‘Variété’ ou son ‘Cultivar’ : ‘Angustifolia’

Buxus sempervirens ‘Angustifolia’, voici le nom scientifique du buis toujours vert à feuille étroite !

Aujourd’hui, Hubert Puzenat intervient comme conseiller technique et scientifique auprès du Conseil départemental. Hormis la collection de buis, il est intervenu dans la création d’un topiarium d’ifs, ainsi que dans la formation des jardiniers à l’art topiaire.

La duplication de la collection

Afin d’assurer la pérennité de la collection, celle-ci est en cours de duplication depuis l’automne 2016. Sous l’autorité du jardinier-chef du château du Grand Jardin, et après une phase de déterrage et de conditionnement des buis, ces derniers ont été acheminés en Côte-d’Or, à quelques kilomètres de Dijon, afin d’être transplantés dans les jardins du château du Barbirey. Hubert Puzenat et les propriétaires du site superviseront son implantation sur les coteaux boisés du parc.

Duplication de la collection en novembre 2016, dans les jardins du château du Barbirey.
www.chateaudebarbirey.com


Connaître les buis : une infinité de variations

Les conseils d’Hubert Puzenat…

Alors que le buis est très utilisé pour les projets et les aménagements des parcs et jardins, il est surprenant de constater que l’assortiment dont on se sert se limite généralement à quatre de ces espèces : le classique Buxus sempervirens et ses cultivars ‘Rotundifolia’, ‘Suffruticosa’ et ‘Elegans’ ou Buxus microphylla var. japonica ‘Faulkner’.

La diversité des qualités des différentes espèces et des nombreux cultivars reste ignorée : il y va non seulement de la nuance et de l’aspect du feuillage, mais aussi de leur port et de leur croissance. Cette connaissance est importante pour en optimiser les utilisations aussi bien pour la création de topiaires que pour leur intégration dans l’espace du jardin. De plus, les amateurs de jardin apprécieront les choix d’un cultivar répondant à leurs attentes et rompant la monotonie du buis classique. Ils seront surpris de voir la richesse des formes et des couleurs de ce végétal.

…glissés au creux de l’oreille

Pour les bordures, le port naturel de certains buis permet de limiter ou de supprimer la taille. Ainsi, pour obtenir des boules très facilement, utilisez par exemple Buxus sempervirens ‘Blauer Heinz’ ; pour une haie basse moutonnante Buxus microphylla ‘Rococo’. D’autres, au port fastigié, conviennent très bien à la formation de haies hautes Buxus sempervirens ‘Handsworthiensis’ ou Buxus sinica var. insularis ‘Tall Boy’ ; ou encore des colonnaires tels que Buxus sempervirens ‘Graham Blandy’ ou Buxus sempervirens ‘Fastigiata’.

Par ailleurs, il existe toute une déclinaison de verts : du vert jaune de Buxus microphylla ‘Trompenburg’ au vert bleu de Buxus sempervirens ’Glauca’, ainsi que des feuillages panachés : Buxus sempervirens ‘Elegantissima’ou Buxus sempervirens ‘Argentea’.

Sans parler de la forme de la feuille : petite, grande, ronde, étroite, pointue, irrégulière…

B. sempervirens 'Blauer Heinz'

Buxus sempervirens
‘Blauer Heinz’

Buxus sempervirens 'Elegantissima'

Buxus sempervirens
‘Elegantissima’

Buxus bodineri

Buxus bodineri


* Les quatre collections françaises agréées par le CCVS sont celles de :
La Ville du Touquet Paris-Plage (62)
Buis de Beausséré (60)
Château de La Ballue (35)
Château du Grand Jardin, propriété du Département de la Haute-Marne (52)

** L’art topiaire étant l’art de tailler les végétaux pour leur donner des formes (géométriques, figurées, abstraites). Un art pratiqué depuis l’Antiquité.

*** Taxon : unité de classification des êtres vivants, les regroupant selon leurs caractéristiques communes et leur parenté.

**** Cultivar : un cultivar est une variété de plante obtenue en culture, généralement par sélection, pour ses caractéristiques « réputées uniques ». Il peut s’agir de qualités esthétiques, techniques, de vitesse de croissance ou de résistances à certaines maladies. Ce mot provient d’une contraction de l’anglais « cultivated variety ».