as2017-940

Parmi les missions clefs confiées par la loi au Conseil départemental, le suivi et l’accompagnement des mineurs en situation familiale difficile. Parce que le contexte familial n’est parfois plus adapté à l’épanouissement et au développement d’un enfant, ce dernier est confié à l’un des 210 assistants familiaux du Département, sous la responsabilité du Président.

 

Le rôle du Département

Dans le cadre de la protection de l’enfance, le Département accueille ainsi les mineurs séparés de leur famille à la suite d’une décision de justice ou avec l’accord de leurs parents. Ils sont ensuite hébergés en famille d’accueil ou en maison d’enfants et bénéficient d’un accompagnement éducatif.

Rattaché à la direction de la Solidarité départementale, le service d’Aide sociale à l’enfance (ASE) a pour mission d’assurer un équilibre entre la protection de l’enfant et le maintien de la place des parents dans sa vie.

 

Être assistant(e) familial(e)

Très encadrée, l’activité d’assistant(e) familial(e) requiert un agrément délivré par le Conseil départemental après des évaluations sociales et psychologiques qui visent à déterminer les capacités  des candidats mais aussi de leur famille, à recevoir et accompagner un enfant qui vit une situation compliquée. Ce travail implique également de suivre une formation de 300 heures. Il requiert des compétences éducatives, de la disponibilité, de la mobilité. Mais au-delà d’un métier, être assistante familiale est avant tout un choix de vie, un engagement personnel qui sous-entend la volonté d’offrir un environnement stable et chaleureux à un enfant en situation familiale délicate, et ce dans le respect de son histoire.

Dans le cadre du placement en famille d’accueil, l’assistant(e) familial(e) accueille l’enfant à son domicile. L’objectif : proposer un environnement favorable et équilibré propice à l’épanouissement physique, mental et affectif de l’enfant. Pour ce faire, il ou elle est accompagné(e) et soutenu(e) par différents professionnels (éducateurs, psychologues, assistante sociale, etc.) dans le cadre d’un projet personnalisé.

 

La protection de l’enfance, une priorité du Département

Près de 600 enfants sont suivis par le  Département chaque année. Si pour certains une simple vigilance – qui s’apparente à une aide à la parentalité – correspond à leur situation ; pour d’autres un changement de résidence est nécessaire. Il est prononcé par le juge qui confie alors ces mineurs au Conseil départemental. En liens avec l’équipe de la direction de la solidarité départementale, c’est alors qu’interviennent les assistants familiaux.

Sur les 478 mineurs placés sous la protection du Département, 89 sont hébergés dans les maisons d’enfants à caractère social (MECS) situées à Wassy, Langres, Saint-Broingt-le-Bois et Chaumont.

Tous les autres sont accueillis par des familles haut-marnaises. 34% ont entre 10 et 15 ans, 27% entre 16 et 18 ans, 22% entre 5 et 9 ans. Enfin, les plus petits représentent 17%. Vous le constatez, la diversité est de mise et pas seulement pour des questions d’âge. Chaque enfant a son histoire. Certaines sont plus lourdes à porter que d’autres mais pour tous le Département est là afin de les accompagner au mieux dans leur vie.

 

Comment devenir assistant(e) familial(e) ?

Les 210 assistantes familiales prennent en charge deux enfants en moyenne et jusqu’à 3, sauf dérogation exceptionnelle, pour accueillir une fratrie par exemple. Actuellement, les départs en retraite s’annoncent significatifs pour 2017 et les prochaines années.

 

Candidater pour accueillir à votre domicile un ou deux enfants :

Retirez et retournez un dossier auprès du pôle assistantes familiales, assistantes maternelles et qualité des lieux d’accueil du Conseil départemental.

Suite à votre candidature, une évaluation de votre capacité d’accueil sera faite par une assistante sociale en lien avec une équipe composée de travailleurs sociaux et d’une psychologue. À l’issue de la procédure, un agrément vous sera délivré par le président du Conseil départemental.

Vous devrez alors suivre une formation de 60 heures complètement prise en charge, puis une formation spécialisée de 240 heures à effectuer au cours des 18 à 24 mois.

Dès l’embauche, ainsi que pendant la formation, vous percevrez un salaire qui s’élève à 1 160 euros bruts mensuels pour l’accueil d’un enfant et 1 837 euros bruts mensuels pour deux enfants. De même, une indemnité journalière de 12,32 euros est versée pour l’entretien de chaque mineur.

Cet engagement quotidien demande de la disponibilité et du professionnalisme, beaucoup de patience aussi.

 

Vous souhaitez en en savoir plus, contactez le pôle assistantes familiales, assistantes maternelles et qualité des lieux d’accueil au 03 25 32 87 04.

Categories: Actualités, slider