ligne4_pet_940

Lors de la séance plénière du vendredi 26 juin 2015, les élus du Conseil départemental de la Haute-Marne ont voté à l’unanimité une motion POUR le maintien d’un haut niveau de service « Intercités » sur la ligne ferroviaire n°4 Paris-Chaumont-Langres.

 

Le département de la Haute-Marne est desservi par deux lignes « Intercités », où l’État finance la circulation de « trains d’équilibre des territoires » (TET) :

–          Reims-Dijon, qui s’arrêtent à Saint-Dizier, Joinville, Chaumont, Langres et Culmont-Chalindrey ;

–          et Paris-Troyes-Belfort (« ligne 4 »), qui s’arrêtent à Chaumont, Langres et Culmont.

 

Certes, sur ces lignes, circulent également des « trains express régionaux » (TER), financés par les conseils régionaux, ce qui augmente souvent le nombre de dessertes.

Depuis 2 ans, et la mise en place du service annuel 2014, l’État a réduit le nombre de trains directs entre Paris et Chaumont.

Aujourd’hui, sur Reims-Dijon, il n’y a plus qu’un seul « TET », le samedi uniquement ; toute la desserte se faisant en TER.

La convention de financement des trains « TET » arrive à échéance à la fin de l’année 2015.

L’État a demandé à un parlementaire, spécialiste des transports, M. Philippe Duron, de lui rendre un rapport sur les « trains d’équilibre du territoire » et leur avenir.

Le rapport de la commission « Duron », remis le 25 mai 2015, est alarmant pour la Haute-Marne.

On peut comprendre que, sur Reims-Dijon, le rapport préconise la reprise totale du trafic sous un financement régional TER, vu le caractère marginal de l’offre « TET » (1 A/R par semaine). Pour autant, il convient d’être vigilant sur les dessertes TER entre Chaumont et Saint-Dizier et notamment sur les arrêts à Joinville, avec des TER financés par la grande région Alsace-Lorraine-Champagne Ardenne.

Concernant la « ligne 4 », les propositions de la commission « Duron » sont simplement inacceptables.

Aussi, le Conseil départemental exige, par la présente motion, le maintien à l’identique du financement de l’État pour les allers-retours directs entre Paris et le sud de la Haute-Marne, dans le cadre de la nouvelle convention de financement des « trains d’équilibre du territoire » dès 2016.

 

Mobilisez-vous ! Signez la pétition en ligne ! 

Categories: Actualités, slider