Foret_Haute-Marne

En Haute-Marne, le bois est une richesse qui répond à l’engagement du Département pour le développement durable.

 

Une forêt majestueuse et omniprésente

La forêt haut-marnaise est remarquable à plus d’un titre : elle recouvre plus de 40% du territoire départemental. Au total, ce sont près de 250 000 hectares qui sont encore aujourd’hui laissés à la disposition de la nature et du gibier. Essentiellement composée de chênes et de hêtres, elle abrite cerfs, biches, sangliers mais aussi chats forestiers, cigognes noires, pics. Une richesse faunistique qui côtoie quelques raretés botaniques telles que la gentiane jaune, de succulents champignons ou encore l’orchidée sauvage dite Sabot de Vénus. Bien des variétés d’orchidées sauvages fleurissent d’ailleurs dans le département. Interdites à la cueillette, elles sont un plaisir pour les yeux.

 

Un territoire d’exception ouvert au monde

La qualité exceptionnelle de l’environnement haut-marnais est désormais reconnue : en 2007, le Grenelle de l’environnement évoquait la création de trois nouveaux parcs nationaux pour mettre en lumière des milieux encore peu représentés sur le territoire. En 2009, après de nombreuses expertises, le Premier ministre venait annoncer la création du 11e parc national de France sur les territoires de la Haute-Marne et de la Côte d’Or, dédié notamment à la forêt de feuillus de plaine. Ce parc, dont la création officielle est attendue pour 2017, octroiera au sud de la Haute-Marne un rayonnement bien au-delà de ses frontières. Il permettra d’éveiller à la nature, de partager les savoir-faire locaux ainsi que de découvrir ce qui construit l’identité des hommes et des femmes qui le font vivre.

 

Le bois comme ressource énergétique

Ces dernières années, dans le cadre de son plan collèges notamment, le conseil départemental de la Haute-Marne a souhaité développer autant que possible le recours aux énergies renouvelables dans un double objectif d’économies financières et de diminution des rejets des gaz à effet de serre. Ainsi ont vu le jour de belles réalisations citées comme figures d’exemple au niveau national. Alors que le collège Luis-Ortiz de Saint-Dizier a été primé pour son architecture éco-responsable, le collège Paul-Claudel à Wassy est entré dans le Recueil des belles pratiques et bons usages en matière d’accessibilité de la Cité, publié en ligne par le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, grâce aux systèmes basse consommation dont il est équipé. Au total, l’approvisionnement des cinq chaufferies biomasses dont sont dotés une partie des collèges du département est assuré par la filière haut-marnaise, démonstration que le bois est une ressource précieuse pour le développement durable.