budegt2016-940

La séance des orientations budgétaires constitue chaque année le point de départ de l’élaboration du projet de budget primitif : les conseillers généraux, sur proposition du Président, discutent puis déterminent en octobre plusieurs axes stratégiques à partir desquels le projet de budget de l’année suivante sera bâti.

 Bilan 2015 et perspectives 2016 : 

Ce document constitue la base de travail de la séance des orientations budgétaires

Le Président du conseil départemental adresse aux 7 commissions thématiques du Département des rapports qui déclinent pour chacune des politiques publiques les actions à mettre en œuvre pour l’année suivante.

Les conseillers généraux, tous engagés dans les travaux d’au moins une commission discutent des propositions de l’exécutif, suggèrent des évolutions, demandent des précisions aux représentants de l’administration. À l’issue de leurs débats, ils émettent un avis favorable ou défavorable sur chacun des rapports.

L’examen du budget se déroule sur deux jours, généralement début décembre, lors d’une séance ouverte au public. À cette occasion, les rapports sont soumis au vote de l’assemblée.

 

 

Budget 2016 : priorité à la solidarité sociale et territoriale

 

Le budget 2016 du Conseil départemental a été voté par l’Assemblée départementale les 21 et 22 janvier 2016.

Grâce à une gestion responsable de ses finances, le Département peut continuer à investir sans augmenter la pression fiscale sur les habitants.Pour la 6e année consécutive, le Conseil départemental a fait le choix de ne pas augmenter les impôts.

 

Des économies

Des mutualisations comme avec le SDIS par exemple permettent au Département de faire des économies. Le fonctionnement de la collectivité a été revu à la baisse. En effet, le budget personnel est le 2e poste de dépense de la collectivité après l’aide sociale avec 45,5 M€ répartis entre les 1 200 agents, assistantes familiales et personnels des anciens Parc de l’Équipement compris. Avec 9,5 M€ de recettes en moins dues aux baisses de dotations de l’État, le Conseil départemental s’engage dans l’intérêt des Haut-Marnais à stabiliser ce poste de dépense tout en maintenant un service public de qualité.

 

Une gestion responsable

Grâce à ces efforts, la Haute-Marne fait partie des départements les mieux gérés, arrivant en 2e position dans sa strate* (elle gagne une place par rapport à juin 2013). Elle conserve aussi sa capacité d’investissement pour le développement du territoire

 

Des investissements maintenus

Malgré une hausse constante des dépenses sociales non compensées intégralement par l’État, le Département peut continuer à investir pour l’avenir grâce à une gestion maîtrisée depuis longtemps.

Pour ce budget 2016, la priorité est donnée à l’investissement, donc à l’activité et à l’emploi.

En 2016, ce sont donc 61,3 M€ (dont 8,3 M€ de remboursement du capital de la dette) qui seront investis pour le développement de la Haute-Marne : routes, collèges, plan Haute-Marne numérique, solidarité avec le lancement de la nouvelle Maison d’enfants à caractère social (MECS) de Chaumont, etc.

Et plus que jamais, le Département sera aux côtés des communes et de leurs groupements : de nouveaux règlements d’aide sont entrés en vigueur au 1er janvier pour répondre encore mieux aux besoins de chacun.

Avec des routes entretenues, des collèges modernes et équipés, le haut débit partout, des équipements communaux qui améliorent la qualité de vie, la Haute-Marne a de l’avenir !

 

Les points clefs du budget 2016

2 objectifs prioritaires :

– évaluer les actions et les actualiser régulièrement pour correspondre aux besoins

– économiser en fonctionnement autant que possible

→ Pas d’augmentation des impôts pour la 6e année consécutive

→ Priorité à l’investissement malgré un contexte contraint pour les Départements

→ Un endettement mesuré préservant des capacités d’action future

→ Des réformes afin de contenir les dépenses et d’impulser une nouvelle dynamique au Département

 

Lire le dossier spécial budget 2016

 

Dépenses de fonctionnement 

 

depenses_fonctionnement_2016

Dépenses d’investissement

investissement_2016