La Haute-Marne respire et inpsire
divers_01

Jadis surnommée « le château d’eau de la France », la Haute-Marne est largement marquée par la présence de l’eau.

Pays de sources et de rivières, le département voit naître la Marne, l’Aube, la Meuse et bien d’autres affluents des grands fleuves français. Pas moins de 1 800 km de rivières et de ruisseaux parcourent le territoire haut-marnais. Le canal Entre Champagne et Bourgogne, traverse le département du nord au sud et constitue un atout touristique important. Enfin, l’offre aquatique haut-marnaise est complétée par la présence de cinq lacs sur le territoire. Au nord, le lac du Der, plus grand lac artificiel d’Europe, alimente le bassin parisien et offre de nombreuses activités touristiques, ornithologiques ou sportives. Au sud, les quatre lacs autour de Langres, sauvages ou aménagés, approvisionnent le canal Entre Champagne et Bourgogne. Sans oublier, la station thermale de Bourbonne-les-Bains, dont les vertus de ses eaux sont connues depuis plus de  2 000 ans.

 

Aux côtés des collectivités locales

Le Conseil départemental porte une attention particulièrement soutenue à la préservation de l’eau et à la qualité des services publics qui s’y rattachent, depuis de nombreuses années. Le Service d’assistance technique à l’environnement (SATE) a ainsi été créé pour aider les communes à faire face aux contraintes règlementaires, optimiser leurs services de l’eau et de l’assainissement et agir d’une manière générale pour une meilleure qualité de l’eau.

Ainsi, le SATE apporte aux collectivités locales son assistance dans le domaine de l’environnement.

Cette assistance porte sur quatre domaines :
– l’assainissement collectif (exploitation des stations d’épuration) ;
– l’assainissement autonome ;
– l’alimentation en eau potable ;
– l’entretien des rivières et restauration des milieux aquatiques ;
– l’élimination des déchets.

 

À noter :

La loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’amélioration des métropoles  (loi MAPAM, publiée le 27 janvier 2014) avait confié à partir de 2016 aux EPCI (établissements publics de coopération intercommunale)  la compétence GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations). Suite à l’adoption de la loi portant Nouvelle organisation des territoires de la République, dite NOTRe, la date butoir d’entrée en vigueur de la compétence est désormais au 1er janvier 2018. Toutefois, étant donné que nombre de collectivités s’interrogent sur les modalités de mise en œuvre de cette compétence, et sur les évolutions qui en résulteront par rapport à l’organisation actuelle, le SATE aura probablement, dès 2016, un travail important, d’une part, pour accompagner les EPCI et les syndicats haut-marnais dans leur réorganisation territoriale, et d’autre part, pour préparer les futurs diagnostics à réaliser par bassin versant en vue de l’établissement de plans de gestion.

 

De même, la loi NOTRe bouleverse la gestion de l’eau et de l’assainissement. D’ici 2020, cette compétence deviendra obligatoire pour les EPCI. Cette nouvelle donne va impacter directement les services d’eau et d’assainissement communaux existants, ainsi que les syndicats ayant cette compétence.  De nouveau, l’expertise du SATE va être mise à contribution afin d’accompagner au mieux les communautés de communes de notre département dans cette mutation à forts enjeux.

 

Le fonds départemental pour l’environnement (FDE)

Dans le cadre du schéma départemental de l’alimentation en eau potable et de l’assainissement, le fonds départemental pour l’environnement est mobilisé pour améliorer les services publics de l’eau, de l’assainissement, des déchets ménagers. Le FDE intervient aussi pour l’entretien et la restauration des rivières. Outil de solidarité départementale, ce fonds vise explicitement à soutenir financièrement les collectivités départementales (communes, communautés de communes, syndicats) s’engageant dans des travaux d’investissement coûteux alors que leurs moyens financiers et d’emprunt sont de plus en plus limités et que les aides nationales se font de plus en plus rares.

Le règlement du FDE évolue régulièrement pour tenir compte des besoins des collectivités, des contraintes techniques et administratives des différents projets et du contexte partenarial.

Accéder au Règlement du FDE

 

OÙ VOUS RENDRE ? / QUI CONTACTER ?

Direction de l’environnement et de l’agriculture
Centre administratif départemental
Cours Marccel Baron à Chaumont
Tél. 03 25 32 85 71

Pour toute correspondance :
Conseil départemental de la Haute-Marne
1 rue du Commandant Hugueny – CS 62127
52905 Chaumont cedex 9