Nos saisons d’animation culturelle se poursuivent avec plusieurs rendez-vous aux thĂ©matiques variĂ©es, pour vous faire patienter jusqu’aux fĂŞtes de fin d’annĂ©e !

 

Mardis aux Archives

 

Le 10 dĂ©cembre, prĂ©sentation de l’ouvrage collectif TrĂ©sors des Bibliothèques et Archives de Champagne-Ardenne, Ă©ditĂ© par La NuĂ©e Bleue en partenariat avec l’association Interbibly. Des auteurs de notices  consacrĂ©es aux collections haut-marnaises seront prĂ©sents.

Le 17 décembre, conférence de François Griot : Bourmont, un inventaire patrimonial en cours, méthodologie et premiers résultats.

 

A 18h aux Archives départementales, entrée libre et gratuite.

 

Conférences du Jeudi

 

Le 12 dĂ©cembre : confĂ©rence par Marine DĂ©sormeau : Mai 68 en Haute-Marne : “le calme règne dans le dĂ©partement” ? 

Parallèlement aux Ă©vĂ©nements parisiens, la mobilisation haut-marnaise en mai et juin 1968 a Ă©tĂ© rĂ©elle, notamment dans le bassin industriel de Saint-Dizier. Cette communication sera l’occasion d’en dresser une chronologie dĂ©taillĂ©e, et d’identifier les diffĂ©rents groupes ayant pris part Ă  la contestation : milieu de l’éducation et de l’enseignement, ouvriers de l’industrie, secteur nationalisĂ©… Les formes variĂ©es de la protestation, des meetings aux occupations d’usines en passant par les manifestations unitaires, seront Ă©voquĂ©es Ă  l’aide de photographies, tracts, archives officielles ou coupures de presse locale. Les diverses rĂ©actions qu’elle a pu susciter et les avancĂ©es sociales auxquelles elle a permis d’aboutir seront Ă©galement abordĂ©es.

 

A 18h30 au Théâtre de Saint-Dizier. Entrée libre et gratuite.

 

Derniers jours pour visiter l’exposition !

 

Pour ceux qui n’auraient pas encore visitĂ© l’exposition “La Haute-Marne vue par les premiers photographes, 1850-1880“, il n’est pas encore trop tard ! Vous avez jusqu’au 20 dĂ©cembre pour venir dĂ©couvrir cette prĂ©sentation exceptionnelle des toutes premières vues photographiques de la Haute-Marne, enrichie par l’exposition de matĂ©riels photographiques anciens que nous avons pu emprunter pour l’occasion.

En savoir plus : c’est par ici !