La Haute-Marne respire et inpsire
logo_agrilocal
  • Fonds_Resistance_slide-940x400_a
slider_2021-10-04_TSB_7441_0b

Chaque année, le Conseil départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie (CDCA) organise, en étroite collaboration avec le Conseil départemental de la Haute-Marne, un concours destiné aux seniors visant à mettre en avant les connaissances des participants et l’histoire de notre département.

Plus de 700 joueurs ont répondu aux 20 questions du concours intitulé « Il y a 150 ans déjà ! ».
517 questionnaires, ayant eu les 20 bonnes réponses, ont été retenus pour le tirage au sort des 40 gagnants.

La remise des prix s’est tenue à l’Hôtel du Département lundi 4 octobre.

Toutes nos félicitations aux heureux gagnants !

Les questions et leurs réponses

Guerre de 1870 en Haute-Marne

  • 1/ À Montier-en-Der, le monument aux morts de 1870, dit « Linet », est composé d’un soldat qui montre à un enfant « La ligne bleue des Vosges ». Cette expression vient de Jules Ferry.
  • 2/ Le 24 août 1870, des Uhlans Prussiens attaquent à Pont-Varin. Le conseiller général du canton, Alfred Danelle, par ailleurs maître de forges au Buisson, avec une pompe et ses ouvriers, stoppa l’incendie de la commune.
  • 3/ La place militaire de Langres, en 1870/1871, n’a pas été prise par les Prussiens. Elle était sous les ordres du Général Pierre Arbellot.
  • 4/ Le chef de bataillon Koch a trouvé la mort le 16 décembre 1870 près de Longeau.
  • 5/ Bernard Dimey a évoqué la guerre de 1870 à Nogent dans l’un de ses poèmes : « … Au Monument des Morts qu’on appelait Mobiles Assassinés pour rien sous Napoléon III… ». Le titre de ce poème est « L’enfance ».
  • 6/ Les volontaires français qui se sont battus à Prauthoy en janvier 1871 étaient dénommés les Francs-tireurs.
  • 7/ Charles-Gustave Beaudoin est nommé général de brigade en avril 1871. Ce Haut-Marnais de naissance était également conseiller général de Bourmont.
  • 8/ Henri-Pierre Pierret, né à Joinville en 1823, est nommé le 4 avril 1871 directeur de l’administration des lignes télégraphiques.

La commune de Paris

  • 9/ Georges Darboy, Archevêque de Paris au moment de la Commune de Paris, est né en 1813 à Fayl-Billot.
  • 10/ Arrêté en avril 1871, Georges Darboy a été exécuté durant la « Semaine sanglante », le 24 mai 1871.
  • 11/ Louise Michel a vu le jour le 29 mai 1930 dans le village de Vroncourt-la-Côte.
  • 12/ En 1851, Louise Michel suit des cours à Chaumont pour obtenir le diplôme d’institutrice.
  • 13/ Durant les évènements de la Commune de Paris, Louise Michel faisait partie du bataillon de Montmartre.
  • 14/ Le principal ami de Louise Michel, durant la Commune, fut Théophile Ferré.
  • 15/ En décembre 1871, le Conseil de guerre de Versailles condamne Louise Michel à la déportation.

La liste des gagnants :

  • GOURIET Bernard,
  • Mme HINCELIN Michèle,
  • Mme MATUCHET Madeleine,
  • M. MASONI Giovanni,
  • M. PRODHON Eric,
  • M. STEFFENONI Serge,
  • Mme TISSERAND Danièle,
  • Mme LUGNIER Claudine,
  • Mme COLLIGNON Monique,
  • M. FORCHANTRE Serge,
  • Mme CAUSSIN Odile,
  • M. BOURGEOIS Guy, M.
  • BOURG Marcel,
  • M. LALLEMENT Raymond,
  • Mme TAILLEFUMIER Véronique,
  • Mme ROUSSEL Nicole,
  • Mme HENRY Michelle,
  • Mme BLANDIN Marie-Jeanne,
  • Mme MAUTRET Andrée,
  • M. OUDIT Michel,
  • M. PALLAS Gilbert,
  • M. CLAIROTTE Claude,
  • Mme PALLAS Françoise,
  • M. FERRARI Gérald,
  • Mme SANDALO Elisabeth,
  • Mme ARCHAMBAUX Bernadette,
  • Mme ANDRIOT Anita,
  • M. ARBELIN Gilbert,
  • M. VERNIER Christian,
  • M. FONTAINE Francis,
  • Mme BOUCHERON Maryse,
  • Mme BRISBARE Michèle,
  • Mme JOBERT Josiane,
  • Mme VAN-SPEYBROECK Christine,
  • Mme OUDIT Huguette,
  • Mme CABEZAS Liliane,
  • M. CHAMPION Jean-Marie,
  • Mme BEGRAND Brigitte,
  • Mme NOEL Anne-Marie,
  • Mme GAY Marie-Claude.