Le Conseil départemental de la Haute-Marne consacre plus d’un million d’euros à sa politique culturelle. Il affirme ainsi sa volonté de soutenir les arts et la culture sur l’ensemble du territoire tout en accompagnant les acteurs locaux dans leurs projets.

La politique culturelle du Département s’articule principalement autour de trois grands domaines : la lecture publique, le patrimoine et le spectacle vivant. Son action allie ses propres projets culturels et un soutien important apporté aux acteurs locaux de la vie culturelle.

En dehors de ses compétences obligatoires en matière de lecture publique, de conservation des archives et du développement des enseignements artistiques, le Conseil départemental est propriétaire du château du Grand Jardin à Joinville et de la villa gallo-romaine d’Andilly-en-Bassigny. Ces deux sites, classés Monument historique, s’inscrivent dans une politique de mise en valeur du patrimoine haut-marnais et constituent le cadre d’une programmation culturelle riche et variée.

Une culture dynamique et vivante 

La Haute-Marne compte de nombreuses associations, collectivités mais aussi artistes et citoyens, forces de propositions culturelles sur le territoire.

En soutenant leurs initiatives, le Conseil départemental souhaite favoriser l’égal accès de la culture à tous.

Le Département s’appuie sur des partenariats avec les communes et intercommunalités : scène conventionnée de Chaumont (Le Nouveau Relax), convention de programmation culturelle des villes de Saint-Dizier (Les 3 scènes), Langres et Nogent.

Dans le domaine de la culture, des loisirs, des animations socio-éducatives ou du champ social, il accompagne également 120 associations dans le développement de leur projet.

Depuis de nombreuses années, une politique volontariste en faveur des arts vivants par l’intermédiaire du château du Grand Jardin et de l’association « Arts Vivants 52 », est menée par le Conseil départemental.

La programmation culturelle du château du Grand Jardin associe valorisation patrimoniale, création artistique, diffusion au public et médiation culturelle. De mars à octobre, elle propose au public des visites thématiques commentées des jardins, des concerts, des spectacles et des expositions. Au delà de son inscription de proximité, le château du Grand Jardin rayonne au niveau régional en collaborant avec les autres structures culturelles du territoire telles que La Comète, Scène nationale et Furies à Châlons-en-Champagne, ou encore Césaré, centre national de création musicale à Reims. L’association « Arts Vivants 52 » constitue quant à elle une structure ressource et d’ingénierie afin d’accompagner les projets portés sur l’ensemble du territoire.

En 2015, 627 500 € du Conseil départemental ont cofinancé l’offre culturelle sur le territoire, principalement via la programmation artistique des lieux de diffusion du département, le soutien aux projets associatifs, l’action culturelle et le développement des pratiques artistiques amateurs.

 

Une culture équitablement répartie sur le territoire

En matière de lecture publique, le Conseil départemental s’inscrit dans une volonté affirmée d’égale accessibilité partout et pour tous.

Le catalogue du fonds de la Médiathèque départementale de la Haute-Marne (MDHM) est consultable en ligne et permet la réservation (282 000 références disponibles) des différents supports (livres, CD, DVD, revues, partitions) à distance.

Un portail de ressources numériques permet également aux usagers d’accéder à une offre de musiques, de cinéma, presse, littérature ou encore d’auto-formation.

Parmi les 161 communes du département qui disposent d’une bibliothèque, 159 sont membres du réseau MDHM. Outre l’offre de lecture, elles proposent un accès à internet et de nombreuses animations et spectacles qui sont programmés en partenariat avec la Médiathèque départementale. En bref, chaque Haut-Marnais réside à moins d’un quart d’heure d’une médiathèque !

De plus, des actions de médiation hors les murs sont développées vers différents publics : en milieu scolaire, dans les écoles de musique, en maisons de retraite, dans les médiathèques, dans les centres de loisirs ou encore auprès d’associations locales. Des répétitions publiques, des ateliers de sensibilisation et de pratiques artistiques, comme des interventions renforcent le lien social.

La politique culturelle du Département s’adresse à tous, en ville comme en milieu rural.

 

Une culture des pratiques artistiques

Dans le domaine des pratiques amateurs, le Département définit un schéma départemental de développement des enseignements artistiques : musique, danse et art dramatique. Il permet de structurer de façon cohérente, lisible et rationnelle l’offre des pratiques artistique sur l’ensemble du territoire de la Haute-Marne. Le pilotage et l’animation de ce schéma, confiés à Arts Vivants 52, permet de développer une offre diversifiée, attractive et de qualité tout en facilitant et en encourageant l’accès du public à ces enseignements.

Parce que l’accès à l’art et la culture ouvrent les esprits et les cœurs, l’intérêt général est de les rendre accessibles à tous

 

Une culture de la diversité, entre histoire et patrimoine 

Fouiller, étudier et mettre en valeur le site archéologique d’Andilly-en-Bassigny, classé Monument historique, tels sont les objectifs que l’Assemblée départementale s’est fixé.

Rouvert au public depuis 2004, l’action du Conseil départemental porte aussi bien sur l’aménagement de la villa gallo-romaine et son animation régulière que sur l’étude scientifique du site et des collections issues des fouilles. Les animations estivales continuent d’explorer des thématiques propres à la civilisation gallo-romaine.

Dans la continuité des actions déjà engagées, l’accueil du jeune public et la vocation pédagogique du site d’Andilly permettent aux collégiens haut-marnais de découvrir ce patrimoine historique exceptionnel par le biais d’animations et d’ateliers thématiques.

Du côté des Archives départementales, l’accès en ligne des documents, grâce à la numérisation des fonds, permet une consultation facile et à distance pour le public, également possible sur place, dans une salle de lecture lumineuse et confortable à Chaumont, qui offre l’accès à l’ensemble des ressources documentaires. Leur programmation culturelle propose régulièrement des conférences, des ateliers de généalogie et paléographie mais aussi des expositions, en entrée libre.

 

À noter : Le Conseil départemental prend en charge les frais de transport des collégiens vers les sites du château du Grand Jardin à Joinville, de la villa gallo-romaine à Andilly-en-Bassigny, des Archives départementales à Chaumont/Choignes mais aussi au Mémorial Charles de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises (construit par le Conseil départemental) ainsi que vers le site principal de Metallurgic Park à Dommartin-le-Franc.