Conseil départemental de la Haute-Marne
e-Haute-Marne Santé

e-Haute-Marne Santé

e-Haute-Marne Santé est une déclinaison départementale d’un programme de 10 ans en innovation : e-Meuse santé. Ce projet incarne l’ambition du Département de la Haute-Marne pour la santé de ses habitants, à la fois en termes de prévention et d’accès au soin.

CD52_e-sante_couleur

État des lieux médical de la Haute-Marne :

Un rapport datant de 2019 établi par l’Observatoire de la Mutualité permet de constater que la Haute-Marne demeure un département aux besoins médicaux importants. Néanmoins, son offre de santé se veut pour l’heure particulièrement fragile. Avec une population vieillissante (1/3 d’entre elle est constituée de séniors de plus de 60 ans), majoritairement rurale, et avec une densité de médecins généralistes et spécialistes moindre, plusieurs défis se présentent actuellement au Conseil départemental quant à l’accès au soin de ses habitants.

Les solutions apportées par le Département :

Pour faire face à ce défi, le Département entend affirmer son statut de collectivité des solidarités en facilitant le parcours de soins et de santé de tous les habitants fragiles. Cette ambition politique se traduit concrètement à travers la mise en place de différents projets ces dernières années, à l’image du schéma de l’autonomie 2020-2024 ou encore du schéma départemental de renforcement d’accès aux soins 2018-2022 et ses déclinaisons (les trois contrats locaux de santé).

Dans cette optique, le projet e-Haute-Marne Santé vise à relever trois défis majeurs :

  • Mieux prévenir pour préserver la santé tout au long de la vie
  • Favoriser l’accès au parcours de soin des plus fragiles
  • Développer les conditions d’accueil et d’exercice de la médecine pour augmenter le temps médical au profit des patients.

Pour cela, ce nouveau plan d’action départemental prévoit de développer l’offre médicale à travers la création de deux cabinets médicaux mobiles sur le territoire, d’accroître le temps médical en EHPAD, participer à l’investissement pour une offre hospitalière renouvelée et attractive et attirer de nouveaux praticiens en soutenant notamment les étudiants grâce à la mise en place de bourses d’études.

Pour aller plus loin, 6 expérimentations opérationnelles ont été lancées dès 2021 dans le cadre du consortium e-Meuse Santé. S’étendant sur une décade, le programme global tend à apporter des solutions de santé, d’organisation et d’évaluation à partir d’un diagnostic consolidé des besoins sur le territoire. Elles seront enrichies par des actions complémentaires en réponse aux besoins exprimés par les habitants pour la préservation de leur santé.

Ces 6 expérimentations se déclinent ainsi :

  • Accompagner, coordonner et consolider les initiatives territoriales de téléconsultation
  • Accompagner les initiatives territoriales innovantes de maintien à domicile en vue de les généraliser
  • Favoriser la nutrition à domicile des personnes âgées
  • Répondre aux besoins d’évaluation de l’ensemble des partenaires du programme
  • Développer et déployer un outil de coordination (SNACs) dans une logique de parcours
  • Développer une nouvelle offre de prise en charge des femmes lors de l’accouchement dans un contexte de restructuration de l’offre de périnatalité en accompagnant les parents.

Appel à expérimentations e-Meuse santé sur la Prévention santé

Dans le prolongement et l’approfondissement de la mise en œuvre de ses actions, le programme e-Meuse santé publie un appel à expérimentations concernant la Prévention santé.

Cet appel à expérimentations est destiné à des porteurs d’innovation (entreprises, start-ups, associations) souhaitant expérimenter l’utilisation de leur technologie ou de leur modèle organisationnel innovant dans les conditions du réel et du quotidien, auprès de la multiplicité des cibles et des utilisateurs qu’offre e-Meuse santé.

Il est composé de trois lots qui sont :

  • Lot 1 : Expérimentation de solutions numériques innovantes permettant d’informer, d’éduquer et de faciliter l’échange avec les professionnels.
  • Lot 2 : Expérimentation de solutions numériques innovantes permettant d’améliorer la visibilité et l’accès à l’offre de prévention du territoire.
  • Lot 3 : Expérimentation de solutions numériques innovantes permettant d’améliorer la coordination entre les acteurs de prévention.

Le public cible est constitué de l’ensemble de la tranche d’âge 11 à 18 ans, confrontés ou non à des problématiques particulières.

En complément, la solution peut aussi s’adresser :

  • Aux parents (informations et outils supports d’éducation à la santé qu’ils peuvent utiliser dans l’éducation de leur(s) enfant(s), ou pour eux-mêmes en tant que parents, solution qui permet de visualiser les professionnels ressources au regard des différentes problématiques que peuvent rencontrer les adolescents).
  • Aux jeunes de 18 à 25 ans (en fonction des thématiques traitées, des méthodes de santé et langage utilisé).
  • Aux professionnels (solution qui peut être utilisée lors d’entretien avec le jeune, solution qui peut permettre de visualiser les professionnels ressources sur différentes problématiques).

Pour chaque lot, trois à quatre candidats seront retenus au terme d’un appel à candidature pour participer à un dialogue compétitif. Ce dialogue correspondra à la mise en place d’une preuve de concept (POC) auprès d’une structure locale à laquelle le porteur d’innovation sera associé. Au terme de ce dialogue, un candidat sera retenu pour expérimenter son innovation, dans le cadre d’un marché public à l’échelle d’un territoire.

Chacun des candidats retenus pour la première phase du dialogue compétitif sera indemnisé (40 000 € au maximum) pour la mise en place d’un POC. Le montant global du marché est fixé à 720 000 €.

Un accompagnement des porteurs d’innovation mis en place par e-Meuse santé

Les entreprises retenues dans le cadre d’un dialogue compétitif seront accompagnées par le programme e-Meuse santé dans des expérimentations de territoire qui permettront notamment :

  • De tester l’adéquation des solutions proposées avec les besoins de l’ensemble des utilisateurs et bénéficiaires.
  • De questionner les conditions (organisationnelles, réglementaires économiques) de leur déploiement à grande échelle au travers de services en appui aux démarches de certification et d’homologation (accompagnement à l’article 51, etc.).
  • De préparer l’intégration de ces solutions à l’ensemble des fonctions socles de partage, sécurité́, interopérabilité́ en lien avec le programme national Ségur Santé et ses déclinaisons régionales.
  • D’accompagner chaque projet retenu, dans une démarche d’amélioration continue, au travers d’une offre de services et d’accompagnement adaptée à la situation et à la maturité de chaque projet retenu.

Cette approche est supportée par le cadre d’évaluation e-Meuse santé qui sera mis à disposition de chaque projet.

Publication de l’appel à expérimentations Prévention : 26 juillet 2022

Date limite de remise des candidatures : 29 septembre 2022

À télécharger sur le site internet : https://profilacheteur.meuse.fr

À propos d’e-Meuse santé

logo e-meuse santé

e-Meuse santé permet de tester, de valider et d’évaluer l’opportunité de généralisation de solutions innovantes combinant innovations numériques et techniques, organisationnelles et médico-économiques dans le domaine de la santé, du sanitaire et du médico-social.

Ce projet, porté par le Département de la Meuse, est co-construit avec les professionnels de santé, les représentants des usagers, les collectivités territoriales, le monde de la recherche, les acteurs économiques.

Lauréat du concours national « Territoires d’Innovation » financé par la Caisse des Dépôts, e-Meuse santé se déploie sur un territoire d’expérimentation en Meuse, en Haute-Marne et en Meurthe-et-Moselle, dans un partenariat avec ces deux départements.

e-Meuse santé participe pleinement à la création d’une filière e-santé Grand Est et française ainsi qu’à son développement industriel. Lancé opérationnellement en 2020, e-Meuse santé dispose d’un budget de 26 millions d’euros pour mener à bien cette mission.

À propos d’e-Haute-Marne Santé

CD52_e-sante_couleur

e-Meuse santé a pour objectif d’expérimenter, auprès de la population, des solutions innovantes et connectées pour suivre le parcours de santé (au sens large, bien-être) des habitants : maintien et service d’aide à domicile, affections de longue durée (diabète, maladie cardiovasculaires, etc.), grossesses, etc.

Il s’agit d’un programme unique en France de développement de l’innovation en santé pour faciliter l’accès au soin des habitants (expérimentations de solutions numériques comme la téléconsultation, accompagnement des jeunes parents à la sortie de la maternité, développement de la domotique dans l’habitat inclusif, mise en place de dossiers patients, etc.).

Il bénéficie de 26 M€ sur 10 ans, sélectionné et financé pour partie par la Banque des territoires, piloté par un consortium auquel le Département de la Haute-Marne adhère depuis le début (en 2020, avec une candidature au projet dès avril 2019).

Le Département de la Haute-Marne finance 1,5 M€ sur 10 ans soit 150 000 € par an  (60 % en investissement).

Le GIP Haute-Marne est également engagé à hauteur de 1,5 M€.

e-Haute-Marne Santé est à la fois une déclinaison départementale du programme e-Meuse santé et une ambition plus large pour la santé de ses habitants, à la fois en termes de prévention et d’accès au soin.

Pour la Haute-Marne, la marque « e-Haute-Marne santé » regroupe à la fois sa contribution aux 14 actions du programme e-Meuse santé mais également le projet de Monsieur le Président du Conseil départemental, Nicolas Lacroix, en matière de santé (cabinets mobiles, soutien aux stages des étudiants, participation aux contrats locaux de santé, financement des hôpitaux, etc.).

Pour relever le défi de l’accès aux soins des Haut-Marnais, le Département entend affirmer son statut de collectivité des solidarités en facilitant le parcours de soins et de santé de tous les habitants fragiles. Cette ambition politique se traduit concrètement à travers la mise en place de différents projets ces dernières années, à l’image du schéma de l’autonomie 2020-2024 ou encore du schéma départemental de renforcement d’accès aux soins 2018-2022 et ses déclinaisons (les trois contrats locaux de santé, bientôt 4 avec celui de l’agglomération de Saint-Dizier).

Contact

Jean-Charles DRON

Directeur du projet e-Meuse Santé/Département de la Meuse

e-meuse_sante@meuse.fr